bannière Caffil

Risque de taux

Risque de taux

La couverture du risque de taux d’intérêt est réalisée en deux étapes :

  • dans un premier temps, les actifs et les passifs privilégiés qui ne sont pas naturellement à taux variable sont couverts en Euribor jusqu’à maturité, et cela dès leur entrée au bilan. Un gap résiduel à taux fixe subsiste pour les éléments de bilan à taux fixe qui sont couverts par des macro swaps (notamment des prêts dont le montant unitaire est généralement faible) ; la gestion de ce gap est suivie dans une limite très étroite,
  • dans un deuxième temps, les flux actifs et passifs en Euribor sont swappés en Eonia sur une durée glissante de 2 ans, afin de protéger le résultat contre le risque de base résultant de périodicités différentes des Euribor (1, 3, 6 ou 12 mois) et contre le risque de fixing dû à des dates de refixation des index de référence différentes à l’actif et au passif.

Un gap résiduel subsiste après le premier et le deuxième niveau de couverture et fait également l’objet d’une surveillance dans une limite faible.

Par ailleurs, les dettes contractées auprès de SFIL pour financer le surdimensionnement sont directement empruntées avec un index monétaire et n’ont pas besoin d’être swapées.
Le cas échéant, les dettes envers la Banque de France, à court terme et à taux fixe, ne sont pas couvertes, mais financent des actifs à taux fixe également.

Publications

Couverture de rapport

Rapport trimestriel

Couverture de rapport

Rapport Annuel